S'identifier - Contact

Nos liens (blog, presse...)


Alain Lambert le croqueur d’associations qui dérangent

Alain Lambert après avoir papillonné et butiné, cumule une fois de plus les fonctions et traite avec le plus grand mépris les associations qui luttent contre les projets insensés, ceux là même qu’il promeut comme celui mortifère de GDE à Nonant le Pin.

Par De Cornecul • Actualités • Jeudi 11/07/2013 • 0 commentaires  • Lu 2186 fois • Version imprimable

Mots-clés : , , , , , , ,





 

Alain Lambert, président de la Commission consultative d'évaluation des normes (CCEN),
a la dent dure, il "saigne" à l'occasion les Associations qui dérangent...

Alain Lambert, ancien sénateur de l'Orne, ancien maire d'Alençon, ancien Président de la Communauté Urbaine du même nom, ancien Président de la Chambre des Notaires, Ancien Président des maires de l'Orne, bref un ancien tout, et pourtant encore  conseiller municipal de Saint-Céneri-le-Gérei et président du conseil général de l’Orne [conseiller général du canton de Putange-Pont-Ecrepin), conseiller maître à la cour des comptes, est nommé sur proposition du Premier Ministre (...) président de la Commission consultative d'évaluation des normes (CCEN) Sur le plan pratique, cette fonction est compatible avec son poste de Président du Conseil Général. l'est-il avec sa fonction de magistrat?...

Pas de problème pour Lambert, il jure la main sur le coeur qu'il ne fera pas de politique (il a pourtant soutenu Bayrou, fait une fausse candidature à Paris).

Dans sa nouvelle fonction, Lambert, doit désormais examiner les normes existantes imposées aux collectivités locales.
Pour commencer, Il a du ménage à faire dans son Département:
- mettre un bémol aux prises d'intérêts de la famille Pelleray son ex-Directeur de Cabinet dans les déchets et le wifi,
- supprimer les emplois "pistonnés" de ses amis politiques chez les bailleurs sociaux
- mettre un bémol aux embauches de sa famille et des amis de toujours dans les structures de développement du Conseil Général.
Son rapport, co-signé avec Jean-Claude Boulard, maire du Mans (celui qui porte le poids financier d'un stade neuf de 110 millions d'€, le MMArena 25.000 places pour une équipe de division d'honneur...(n’avaient qu’a se faire sponsoriser par GDE)...

Borloo, ministre de l'écologie a bien trouvé GDE pour sponsoriser Valenciennes son enfant chéri, hasard du calendrier, dans le même temps son ministère donnait un blanc seing à GDE pour sa décharge de déchets dangereux à Nonant le Pin.  Lambert, un petit effort, tes liens avec GDE sont assez cordiaux pour que tu plaides la cause du Mans, d'ailleurs GDE a un dépôt de ferrailles là bas.

Et pourquoi ne pas transformer au Mans, le MMArena à 110 millions d'€ en décharge de refus de broyage? GDE est riche, très riche et en fin de compte, la région du Haras du Pin a t-elle une image moins prestigieuse qu'Antares?...
 

le rapport des deux sabreurs de normes abusives


Présentation des duettistes, et là ça ne se mouche pas du coude… photos des deux rédacteurs du rapport page 4 résumant leur fameux parcours (quels hommes tout de même), voila t'y pas qu'on voit même en page 6 l'appel aux mânes de penseurs défunts : photos de Montaigne, Montesquieu, Saint Just et Pierre Dac... Rien que ça… Un  quadruple patronage  de prestige pour un rapport qui selon les exégètes aurait pu sortir de l'entre-jambe du Mannenken Pis.
.


Extraits qui nous interessent ici :

"Un droit à l'interprétation des normes" dans le but de faire "prévaloir l'esprit sur la lettre". Ainsi, dans le domaine des espèces protégées (page 14 de ce rapport), "les règles interprétées trop rigoureusement permettent souvent, sous le couvert de la protection environnementale d'une espèce, de protéger une espèce qui ne l'est pas : les riverains hostiles au projet d'aménagement".

Par contre, il sied de protéger l
es cumulards papillonnant au gré de leurs interêts personnels malheureusement, ce n'est pas prêt d'être une espace en voie de disparition ...


Voyez, gent-es riverain-es comment vous apprécient les grands de leur petit monde... vous luttez contre des projets iniques et mortifères, et ils vous rangent dans la case des "a.ne.pas.protéger." puisque vous n'êtes pas espèce... de là à penser: nuisible... Entendraient-ils que nous sommes nuisibles donc espèce à détruire...

Un cadre de GDE l'a déjà envisagé puisqu'il a confié avoir pensé sur son lit d'hopital à mettre un "contrat" sur un des gêneurs qui lutte contre leur projet de Nonant le Pin: "nous ne manquons pas de manouches, il nous a déjà coûté six millions d'€uro" (1)

Traiter le corps social de nuisible, même par le biais d'un cynisme qui se veut humour c' est misérable et celà vous ressemble bien Lambert, vous  qui n'avez pas hésité à tolérer et encourager GDE à rendre cette région d'excellenece véritable poubelle de la France.. Votre vanité dut elle en souffrir, la protection des intérêts des proche est veule... Regardez vous dans le miroir en vous rasant  vous finirez par ressembler à votre clone ici détourné, vous êtes le fossoyeur de cette région de Nonant le Pin, irez vous jusqu'à la saigner...r

Et plus loin page 20 sous le sous-titre
« II – Abroger » :il est écrit:
"Nous avons (…) rencontré un intégrisme normatif dans le domaine de l'environnement qui n'est pas le fait de l'écologie politique, mais celui d'associations environnementalistes relayées par les Dreal qui mettent au service de l'interprétation rigoriste des normes la bureaucratie", dénoncent les auteurs du rapport.

Alors ça, les DREAL avec nous ? Nous n’avions pas le même sentiment en Basse Normandie. Nous pensons au contraire ce service extérieur de l'Etat extrêmement complaisant avec certains industriels...souvent les mêmes...

(1) celà concerne le rédacteur de l'article

René HAMEL Consultant en risques industriels E.R.